Le Château Vert

Siège de la seigneurie de Seugy, le Château Vert fut ainsi nommé en raison des plantureuses et verdoyantes prairies dont il était entouré. Les sources émergeantes du coteau contribuaient largement à arroser les prairies et les étangs avoisinants.

On ignore ce qu’il était au Moyen-âge, au temps de la féodalité. D'après la tradition orale, il y avait des souterrains dont l’entrée était du côté de Viarmes.

Au 17e siècle, il devint une simple ferme exploitée par un receveur.

En 1697, à l’état civil de Seugy, il est déclaré que le berger de la ferme de la seigneurie se nommait Jean Marchand.

Au 18e siècle, il est signalé par les érudits locaux au plan d’intendance de 1784 au lieu-dit « la Prairie » et au 19e au cadastre napoléonien de 1823 au lieu-dit « le Clos de la ferme ».

Dans sa cave, une voûte au plafond en ogive rappelle seule son origine. Il est inhabité et à l’apparence d’une modeste ferme.

Au 20e siècle, sa mémoire se perd. Vers 1980, une cave voûtée en ogive disparaît au cours de travaux, mais il est impossible d’affirmer qu’il s’agit bien des vestiges du Château Vert, les repères indiqués ci-dessus étant insuffisants pour le situer avec certitude.