COVID-19 - ACTUALITES 1 AVRIL 2021

ANNONCES DU 31 MARS 2021

Les dernières mesures : lors de son allocution du mercredi 31 mars, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures de restrictions pour freiner l’épidémie de Covid-19. A savoir : un élargissement du confinement “allégé” à tout le territoire à compter du dimanche 4 avril au matin pour quatre semaines. Les déplacements interrégionaux resteront autorisés jusqu’au lundi 5 avril au soir.

Emmanuel Macron a aussi annoncé la fermeture des crèches, écoles, collèges et lycées à compter de ce vendredi 2 avril au soir pour trois semaines. Les cours seront assurés à distance la semaine prochaine et les vacances de Pâques seront avancées pour tous les élèves, toutes zones confondues, au vendredi 9 avril en fin de journée. La rentrée est prévue le 26 avril, en présentiel pour les maternelles et primaires mais à distance pour les collèges et lycées. Les collégiens et lycéens reprendront physiquement dans leur établissement le 3 mai.

Quels déplacements seront permis à partir du samedi 3 avril au soir ?
Rayon de 10 km autour du domicile : concrètement, les déplacements resteront autorisés, sans limitation de durée et sans attestation (un justificatif de domicile suffira), dans un rayon de 10 km (à vol d’oiseau) autour de chez soi pour la balade ou le sport ainsi que pour faire ses courses. 

Rayon de 30 km autour du domicile : il sera aussi possible de se déplacer dans un rayon de 30 km (à vol d’oiseau), avec attestation, pour faire des achats essentiels, effectuer une démarche administrative ou encore se rendre à une consultation médicale.
Au-delà de 30 km du domicile : les motifs dérogatoires seront restreints et nécessiteront systématiquement une attestation (sauf si vous changez de région pour rejoindre votre domicile ou lieu de résidence pendant le week-end de Pâques). Exemple : un rendez-vous médical dans un lieu situé à plus de 30 km de chez vous nécessitera une attestation.

Le couvre-feu est-il maintenu ?
Oui, le couvre-feu continue de s’appliquer sur tout le territoire de 19 h à 6 h. Ce qui signifie, comme c’était déjà le cas, que les commerces essentiels ferment dans cette tranche horaire.

Quels commerces restent ouverts pendant le confinement ? Seuls les commerces essentiels vont pouvoir ouvrir à partir du samedi 3 avril au soir. Les commerces concernés : les boulangeries, les magasins alimentaires, les librairies, les disquaires, les salons de coiffure, les magasins de bricolage ou de jardinerie ainsi que les chocolatiers ou encore cordonniers. Retrouvez la liste complète en cliquant ici. Les commerces non essentiels, comme les magasins de vêtements, ainsi que les grandes surfaces de plus de 10 000 m² vont devoir fermer. Toutes les aides à destination des entreprises sont maintenues et prolongées.

Qu’est-il prévu pour les parents ayant des enfants à garder ?
Les parents qui devront garder leurs enfants en raison de la fermeture des crèches, écoles, collèges et lycées pourront demander à être mis en chômage partiel ou demander à télétravailler si leur emploi le permet, le président de la République ayant demandé à ce que le télétravail soit systématique. Comme lors du confinement de mars 2020, les enfants de soignants pourront, eux, continuer à être accueillis dans les établissements. La fermeture des écoles ne concerne pas non plus les enfants handicapés.

Pourra-t-on se déplacer librement pendant les vacances scolaires ?
Non, les déplacements interrégionaux sont tolérés jusqu’au lundi 5 avril au soir. Après, et donc pendant les vacances, ils seront interdits.

Quelles mesures encadrent les rassemblements sur la voie publique ?
Les rassemblements de plus de six personnes sont interdits comme les séances de sport ou les pique-niques entre amis. La consommation d’alcool est interdite sur la voie publique.

Le non-respect de ces règles peut être verbalisé d’une amende de 135 €.

 Les autres informations à connaître

Vaccination : la campagne de vaccination va s’accélérer a précisé Emmanuel Macron dans son intervention du 31 mars. A cette date, huit millions de personnes avaient reçu leur première dose dans l’Hexagone. Les plus de 60 ans pourront se faire vacciner dès le 16 avril et les plus de 50 ans dès le 15 mai. Le président de la République a maintenu l’objectif d’avoir vacciné tous les Français qui le souhaitent d’ici l’été.

Variants : le variant britannique, considéré comme plus contagieux, concerne désormais environ 70 % des nouvelles contaminations.

Durée d’isolement : l’isolement de tous les patients positifs au Covid-19 est passé de sept à dix jours. Le dispositif permettant un arrêt de travail immédiat sans jour de carence est prolongé jusqu’au 1er juin.

Télétravail : pas de changement de réglementation, mais Emmanuel Macron a demandé, le 31 mars, à ce que le télétravail soit systématisé, en d’autres termes que les règles soient mieux respectées par les entreprises.

Réouverture des établissements recevant du public : le président de la République a annoncé, mercredi 31 mars, que certains lieux culturels et terrasses de bars et restaurants devraient pouvoir rouvrir à partir de mi-mai.

Entrée et sortie du territoire : toute entrée ou sortie à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne est interdite, sauf motif impérieux, depuis le dimanche 31 janvier. Il en va de même pour les voyages dans les DOM-TOM depuis la France. Les voyageurs en provenance de l’étranger, à l’intérieur de l’Union européenne, doivent, eux, présenter un test PCR négatif de moins de 72 h pour pouvoir entrer sur le territoire. Cette obligation s’applique uniquement pour les voyages non essentiels, les travailleurs frontaliers et les chauffeurs routiers n’étant pas concernés.

Masques : le gouvernement déconseille désormais l’utilisation des masques artisanaux, faits à la maison, car ils manqueraient de capacité filtrante, en particulier face à la contagiosité des nouveaux variants du Covid-19. Quel type de masque porter dans ce cas dans l’espace public ? Les masques chirurgicaux, les masques FFP2 (les plus protecteurs) ou les masques grand public en tissu de catégorie 1, c’est-à-dire ceux que vous pouvez trouver en grande surface.

 

NOUVELLES ATTESTATIONS DISPONIBLES

À compter du vendredi 19 mars 2021 à minuit et pour 4 semaines, mise en place de mesures de confinement pour 16 départements.
Les départements concernés par les mesures de confinement sont :

Les 8 départements d'Île-de-France : Paris (75), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Essonne (91), Hauts-de-Seine (92), Seine-Saint-Denis (93), Val-de-Marne (94), Val-d'Oise (95).

Les 5 départements des Hauts-de-France : Aisne (02), Nord (59), Oise (60), Pas-de-Calais (62), Somme (80).

L'Eure (27).

La Seine-Maritime (76).

Déplacements et sorties

Possibilité de sortir de chez soi sans durée limitée, dans un rayon de 10 km autour de son domicile, en présentant une attestation en cas de contrôle.

Les déplacements inter-régionaux sont interdits, hors motifs impérieux ou professionnels.

Les préfets ont la possibilité d’interdire certains rassemblements dans l’espace public.

Couvre-feu

Le couvre-feu est maintenu selon les mêmes règles, mais repoussé à 19h pour l’ensemble du territoire à partir de samedi 20 mars 2021.

Ecoles et universités

Les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges continuent de respecter les modalités déjà en place.

Passage en demies-jauges pour l’ensemble des lycées.

Les universités continuent de fonctionner selon le rythme en vigueur.

Activité sportive : reprise normale sur le temps scolaire, maintien des activités en plein-air sur les temps extra-scolaires.

En revanche, il est essentiel, s’agissant des enfants, de durcir les règles sanitaires : le protocole sanitaire dans les cantines scolaires est renforcé (pas de brassage des enfants à la cantine, allongement des temps de restauration, plats à emporter), et jusqu’à nouvel ordre les activités physiques extrascolaires en intérieur seront interdites.

La capacité de dépistage dans les établissements scolaires sera également augmentée, avec un objectif de 300 000 tests par semaine et des objectifs fixés par académie.

Commerces

Voici la liste complète des commerces autorisés à ouvrir dans les départements soumis au confinement: 

• Commerces alimentaires

• Pharmacies

• Magasins de bricolage

• Marchands de journaux

• Bureaux de tabac

• Opticiens

• Blanchisseries

• Services funéraires

• Salons de coiffure

• Libraires

• Disquaires

• Services de réparation et d’entretien d’instruments de musique

• Fleuristes, commerces de plantes

• Commerces de détail de cacao, chocolats et produits de confiserie (chocolatiers)

• Marchés mixtes en extérieur

• Commerces d’aliments et fournitures pour animaux

• Entretien et réparation de véhicules

• Commerces de véhicules automobiles et de machines agricoles (sur rendez-vous)

• Matériel informatique ou de télécommunication

• Services de réparation (biens, équipements de télécommunication…).

 

Manifestations et regroupements

 Ils seront strictement contrôlés, voire interdits si les gestes barrières ne peuvent être garantis.

Lieux de culte

Les lieux de culte restent ouverts selon les protocoles actuellement en vigueur.

Travail

Le télétravail doit être la norme pour l’ensemble des entreprises et administrations qui peuvent l’appliquer, en appliquant la règle des 4 jours sur 5 en télétravail ;

Un protocole renforcé est envisagé dans la restauration collective en entreprises.

Personnes âgées

Afin de lutter contre la solitude des ainés les visites en Ehpad et en maison de retraite sont autorisées dans le strict respect des mesures barrières.

La campagne de vaccination se poursuit

À la suite de l'avis de l'Agence européenne du médicament, la Haute autorité de santé actualisera sa recommandation et la campagne de vaccination avec le vaccin Astra Zeneca reprendra à partir de vendredi 19 mars 2021 après-midi.

 

VOUS TROUVEREZ EN PIECE JOINTE LA NOUVELLE ATTESTATION (FORMAT WORD ET PDF) AINSI QUE LA CARTE AVEC LE RAYON DE 10 KMS 

 

Le 14 janvier 2021, le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu de 20h00 à 18h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.
Les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires seront interdits de 18h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive. Les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 18h00.

Éducation

Le confinement du printemps dernier a accru le risque de décrochage scolaire pour les enfants, en particulier les plus défavorisés, maintenir l’ouverture des établissements scolaires est donc un objectif fondamental.
En revanche, il est essentiel, s’agissant des enfants, de durcir les règles sanitaires : le protocole sanitaire dans les cantines scolaires sera renforcé prochainement (pas de brassage des enfants à la cantine, allongement des temps de restauration, plats à emporter), et jusqu’à nouvel ordre les activités physiques extrascolaires en intérieur seront interdites.
La capacité de dépistage dans les établissements scolaires sera également augmentée, avec un objectif de 300 000 tests par semaine et des objectifs fixés par académie.
Concernant l’enseignement supérieur, le passage de 100 % des enseignements à distance a été difficile à vivre pour de nombreux étudiants, avec un sentiment d’isolement, mais aussi de vraies difficultés pédagogiques. C’est pourquoi, les 1ères années en travaux dirigés seront autorisées à revenir en présentiel en demi-groupes, dans le cadre de protocoles extrêmement stricts à partir du 25 janvier.

Personnes âgées

Afin de lutter contre la solitude des ainés les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées dans le strict respect des mesures barrières.

Travail

Le télétravail est fortement recommandé partout où il est possible.

Commerces et établissements recevant du public (ERP)

Les commerces ont repris leurs activités le 28 novembre dernier tout comme les auto-écoles, les agents immobiliers et les services à domicile avec un protocole sanitaire strict. La mise en place du couvre-feu impose cependant une fermeture à 18h00 pour l’ensemble de ces établissements.
Pour limiter la concentration des flux et favoriser l’activité commerciale, les possibilités d’ouverture des commerces le dimanche sont élargies et les établissements sont encouragés à se saisir des possibilités d’ouverture supplémentaire sur la pause déjeuner.
L’ensemble des secteurs faisant toujours l’objet de fermetures administratives (bars, restaurants, boites de nuit…) ou directement impactés par les mesures sanitaires continueront de bénéficier de mesures d’aides.

Activités culturelles

Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd’hui fermés, le resteront encore au cours des prochaines semaines. C’est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs. C’est également le cas pour les bars et les restaurants. La situation sera réévaluée le 20 janvier prochain, afin d’examiner, alors, s’il est possible d’envisager une réouverture.
S’agissant des stations de sport d’hiver, la circulation épidémique ne permet pas d’envisager une réouverture avant le mois de février.

Lieux de culte

Les offices dans les lieux de cultes sont autorisés, les fidèles doivent respecter une règle d’un siège sur trois et d’une rangée sur deux pour y assister.

Déplacements internationaux

Compte tenu du risque de propagation des souches variantes de la COVID-19 le flux transfrontalier sera réduit. A compter du lundi 18 janvier 2021, les voyageurs venant d’un pays tiers à l’Union Européenne devront présenter un test PCR négatif pour pénétrer sur le territoire national et s’engager sur l’honneur à respecter une septaine.Dans les rares pays où la réalisation d’un test PCR est impossible, un système de dépistage à l’arrivée sera mis en place avec septaine obligatoire dans un lieu d’hébergement validé par les autorités publiques.

Pour plus d’information sur vos déplacements à l’étranger : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/je-pars-a-l-etranger/

 

15 décembre : Fin du confinement strict et mise en place d’un couvre-feu de 20h00 à 6h00
 

Fin des attestations et déplacements entre régions autorisés
Instauration d’un couvre-feu de 20h00 à 06h00 du matin à l’exception des réveillons du 24 décembre
Prolongation pendant 3 semaines de la fermeture des lieux accueillants du public (salles de cinéma, théâtre, musée). Possibilité de réouverture le 7 janvier 2021
Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

 

28 novembre : Allègement du confinement
 

Maintien du système d’attestation dérogatoire pour les déplacements impérieux avec maintien du télétravail quand cela est possible
Autorisation des activités physiques et des promenades dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée maximum de 03h00
Autorisation des activités extra-scolaires en plein air
Ouverture des commerces et services à domicile jusqu’à 21h00 dans le cadre d’un protocole sanitaire strict dont les librairies, les disquaires ou encore les bibliothèques

Un nouveau confinement est mis en place sur l'ensemble du territoire national à compter du 29 octobre 2020 minuit.

 

Destiné à lutter contre la nouvelle vague de l'épidémie du Covid-19, ce reconfinement est décidé pour une durée d'au moins quatre semaines, c'est-à-dire jusqu'au 1er décembre 2020.

 

Limitation des déplacements

À compter du 29 octobre 2020 minuit, il est possible de se déplacer à condition de se munir d'une attestation pour :

faire ses courses alimentaires (achats de première nécessité, achats de fourniture nécessaires à l'activité professionnelle) ;
accompagner ses enfants à l'école ;
se rendre ou de revenir de son lieu de travail, exercer son activité professionnelle si le télétravail n'est pas possible ;
des motifs médicaux (à l'hôpital, dans une pharmacie, chez un médecin) ;
des motifs familiaux impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d'enfants ;
pour une convocation judiciaire ou administrative ;
se rendre à des formations, un examen (comme le permis de conduire) ou un concours ;
participer à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative (maraudes des associations de lutte contre la pauvreté ou distributions d'aides alimentaires à domicile) ;
faire de l'activité physique (seulement pour une pratique individuelle de plein air comme le jogging), prendre l'air ou promener un animal domestique pendant une durée d'une heure et dans un rayon maximal d'un kilomètre ;
se rendre dans un service public ou chez un opérateur assurant un service public (CAF, Pôle emploi, maisons départementales), pour un rendez-vous à la mairie ou à la préfecture.

  À savoir : Les déplacements entre régions sont interdits (à l'exception des retours des vacances d'automne, c'est-à-dire jusqu'à dimanche 31 octobre 2020).

Les déménagements resteront autorisés sur justificatif de l'entreprise de déménagement.

Rassemblements

Les réunions privées, en dehors du noyau familial, et les rassemblements publics sont interdits sur la voie publique, à l'exception des manifestations revendicatives, déclarées auprès de la préfecture.
Les lieux de culte resteront ouverts mais les cérémonies religieuses sont interdites.
Les obsèques sont limitées à 30 personnes maximum.
Les mariages sont limitées à 6 personnes au plus.

Travail

Le télétravail est une obligation pour les travailleurs, salariés ou indépendants, qui peuvent exercer leur activité à distance. Un travailleur qui peut effectuer toutes ses tâches en télétravail doit le faire cinq jours sur cinq. Ceux qui ne peuvent pas effectuer toutes leurs tâches à distance peuvent se rendre une partie de leur temps sur le lieu de travail. Par exemple, un ingénieur ou un technicien, ou un architecte qui a besoin d'équipements spécifiques pour travailler peut se rendre dans son bureau d'études.
Toutes les entreprises qui ne sont pas fermées administrativement continuent à fonctionner normalement dans le respect du protocole sanitaire (notamment les activités de services, les bureaux d'études, les usines, le bâtiment et les travaux publics, les exploitations agricoles).
Tous les professionnels du soin, ceux du service à la personne, notamment de l'aide à domicile ou de la garde d'enfants, peuvent poursuivre leur activité.
Les professionnels de la culture et du sport peuvent continuer le travail préparatoire aux spectacles, les répétitions, entraînements, enregistrements et les tournages.
Le dispositif d'activité partielle est prolongée jusqu'au 31 décembre 2020, avec un reste à charge nul pour l'employeur pour tous les secteurs protégés ou les secteurs qui font l'objet d'une fermeture administrative, comme les cafés, bars, restaurants, salles de sport, etc.

Ce qui est fermé

L'essentiel des établissements recevant du public sont fermés :

les bars et les restaurants (sauf pour des activités de livraison et de retrait de commandes) ;
les commerces autres que ceux de première nécessité (sauf pour des activités de livraison et de retrait de commandes) ;
les salles polyvalentes, les salles de conférence, les parcs d'attraction, les salons, foires et expositions ;
les salles de spectacle et les cinémas ;
les salles de sport et les gymnases (les sports collectifs même en plein air sont interdits) ;
les établissements qui proposent des activités extrasolaires, sportives ou artistiques, comme les conservatoires ou les clubs de sport.

  À savoir : Pour les commerces « non essentiels » et les établissements recevant du public comme les bars et les restaurants sont fermés, la décision de fermeture sera réévaluée tous les quinze jours en fonction de l'évolution de la situation sanitaire.

 

Ce qui reste ouvert

Les crèches, écoles, collèges et lycées avec des protocoles sanitaires renforcés :

les enfants dès 6 ans devront porter un masque ;
au niveau du lycées, une souplesse est laissée aux chefs d'établissement pour la mise en place du protocole ;
la circulation des élèves dans les bâtiments doit être limitée, et les récréations sont organisées par groupes ;
la restauration scolaire se poursuit dans le respect des gestes barrières ;
les établissements périscolaires lorsqu'ils assurent la garde d'enfant le soir après l'école, et les centres de loisir le mercredi restent ouverts.

les guichets des services publics ;
les visites dans les établissements d'hébergement des personnes âgées et dépendantes (Ehpad) et maisons de retraite restent autorisées dans le strict respect des règles sanitaires ;
les parcs, jardins, forêts et plages ;
les cimetières et les fleuristes ;
les services de transport en commun ;
les commerces alimentaires essentiels, les stations-services et les garages, les laveries et blanchisseries, les magasins de journaux et les tabac, les opticiens ;
certains magasins spécialisés : équipement informatique, télécommunications, location de voitures et d'équipement ;
les commerces de gros, les magasins de bricolage et les jardineries ;
les hôtels peuvent conserver une activité pour les déplacements professionnels indispensables, mais les restaurants de ces établissements sont fermés (à l'exception du room-service).

Universités et établissements d'enseignement supérieur

Les cours sont assurés en ligne, à distance. Seuls les travaux pratiques et enseignements professionnels nécessitant du matériel spécialisé peuvent se poursuivre en présentiel.
Les restaurants universitaires peuvent continuer à fonctionner, mais uniquement pour des repas à emporter.
Les bibliothèques universitaires sont ouvertes sur rendez-vous et dans le respect d'une jauge.
Les activités de recherche également se poursuivent en télétravail quand c'est possible, mais également en présentiel quand cela ne l'est pas.

Déplacements hors du territoire

Les frontières restent ouvertes au sein de l'espace européen.
Les déplacements hors de l'Europe sont interdits. Les frontières extérieures de l'espace européen restent fermées, sauf exception, notamment pour les Français de l'étranger qui peuvent toujours rentrer sur le territoire à condition de faire un test.

 

Attention : à compter de samedi 24 octobre 00 heure des contrôles seront effectués et des amendes seront dressées 

15/10/2020 : Face à une situation sanitaire qui continue de se dégrader, le Président de la République a appelé à la responsabilité de toutes et tous et a annoncé la mise en place d’un couvre-feu de 21h à 6H en Ile de France et pour huit métropoles : Grenoble, Lille, Lyon, Aix Marseille, Saint-Etienne, Rouen, Montpellier et Toulouse.

La situation sanitaire continue de se dégrader en France et le virus est toujours dangereux pour nous et nos proches. Il est impératif de rester vigilant face à l’épidémie de la Covid-19. C’est de l’engagement de chacun d’entre nous que dépend la santé de tous, mais également la possibilité de reprendre le cours de nos vies.

Les critères retenus pour choisir les villes en couvre-feu sont les suivants : incidence à plus de 250 pour 100 000 habitants, incidence des personnes âgées supérieure à 100, taux d’occupation des lits de réanimation supérieur à 30% et une dynamique conduisant à un dépassement des 50% dans les prochaines semaines.

Dans les villes qui seront concernées par le couvre-feu, les sorties et déplacements seront interdits de 21h00 à 06h00 du matin sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Des dérogations seront prévues pour se rendre chez le médecin, pour raisons médicales soins ne pouvant être assurés à distance par exemple), se rendre à la pharmacie de garde ou l’hôpital, pour raison professionnelle ou universitaire (sortie du travail ou des établissements d'enseignement supérieur par exemple), pour les déplacements en avion ou train (le billet faisant foi), pour motif impérieux, pour assistance aux personnes vulnérables, précaires ou la garde d’enfants, pour se rendre auprès d’un proche dépendant, pour le déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant, pour convocation judiciaire ou administrative, pour participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative, ou pour sortir son animal de compagnie dans un rayon de un kilomètre.

Il n’y aura pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations. Enfin, le télétravail, quand le métier le permet, est fortement recommandé avec une jauge minimale de 50% des effectifs.

Des attestations dérogatoires pourront se faire en ligne, sur un smartphone et sur papier libre. Elles seront valables une heure en dehors du motif professionnel : ce dernier devra être accompagné d’un justificatif de l’employeur.

Luttons ensemble contre la Covid-19

Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique
Tousser ou éternuer dans son coude ou dans son mouchoir
Se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter
Éviter de se toucher le visage
Respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres
Saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades
Porter un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée et partout où cela est obligatoire

 

 

10/09/2020 : Arrêté préfectoral imposant le port du masque dans toute la commune de Seugy à compter du 11 septembre 2020 à 6 heures du matin

randomness